Cette drôle d’année scolaire

Ce n’est sûrement pas l’adjectif le plus adapté. Mais mardi, nous entamerons la dixième semaine d’école à la maison. On pourrait penser que nous avons pris nos marques et un certain rythme. En fait, nous sommes toujours en train de nous réadapter… au planning des alternances jours de présentiel, jours de télétravail et jours de congés.

Et le retour à l’école ? Je crois qu’il y a presque autant de situations différentes que d’enfants scolarisés (j’exagère à peine). Entre les écoles qui rouvrent, mais parfois que certaines classes ou celles qui ont annoncé pas avant septembre (mais cela devrait changer). Celles qui accueillent les enfants un jour ou deux par semaine, tous les 15 jours ou qui ont un planning différent d’une semaine sur l’autre. Entre les enfants dérogatoires, les jugés plus prioritaires car en difficulté, ou ceux parfois aussi prioritaires car leurs parents ne peuvent pas télétravailler. Les fratries pas accueillies le même jour ou même où un seul des enfants peut retourner à l’école. Celles quoi organisent des repas froids, demandent d’amener un panier pique-nique ou n’assurent pas le périscolaire. Je ne compte plus combien de fois, nous avons dû répondre à la question « souhaitez-vous remettre votre enfant à l’école ? » (fois deux, car deux enfants dans deux écoles différentes)… mais aussi les réponses différentes que nous avons faites 😉 J’ai lu (en diagonale) les 63 pages du protocole sanitaire et franchement je comprends que ce soit difficile à mettre en place.

Le gouvernement nous dit que nous avons le choix de remettre ou non nos enfants à l’école. Mais je crois que pour beaucoup de parents, ce n’est pas un choix qu’ils ont pu prendre librement, mais une décision qui s’est imposée à eux.

Si vous vous demandez ce que nous avons choisi… Personnellement, aucune des deux options ne me semblait optimale. Et puis, mi-mai, nous avons finalement appris que les classes de petite section dans l’école de la cadette ne rouvraient pas (en tout cas, pas à ce jour). Nous avons donc laissé le choix à la grande. Elle pouvait aller en classe une ou deux jours par semaine (cela dépendait des effectifs), rentrer manger à la maison, mais elle savait que la plupart de ses copines n’y retournait pas. Elle a choisi de rester à la maison.

Il ne reste plus que cinq semaines d’école. A moins d’avoir d’autres nouvelles de l’école suite aux dernières annonces du premier ministre, ce vendredi 13 mars devrait rester leur dernier jour à l’école de cette drôle d’année scolaire. Bon, il faudra bien y retourner rendre les livres et récupérer les affaires laissés dans le casier dans la précipitation de cette fermeture et le doudou qui est toujours confiné dans le dortoir.

A suivre… le planning peut encore changer. Et chez vous, comment cela se passe ?

Bon courage aux parents, professeurs et employés des écoles et surtout aux enfants !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :