Il était une fois un livre #2 : éditions Talents Hauts

Cette semaine je ne vais pas vous parler d’un livre, mais d’une maison d’édition.

Avez-vous remarqué que la maman de Petit Ours Brun ne porte jamais de pantalon ? Que T’choupi joue plus souvent dans le jardin avec son papa ? Que c’est la maman de Troto qui fait la cuisine ?

Et oui, les stéréotypes sexistes sont encore très présents dans la littérature jeunesse !

L’un des premiers livres que j’ai acheté à ma fille était Petit Lapin Blanc veut sa maman. L’histoire : la maman de Petit Lapin Blanc part en voyage et Petit Lapin Blanc reste seul avec son papa. J’aimais bien l’idée de cette maman partant en déplacement professionnelle avec sa valise 4 roues et son ordinateur portable… Très certainement, les auteurs ont écrit cette histoire en imaginant cette maman rendant visite à une vieille tante souffrante.

Donc, si vous cherchez de la vraie littérature luttant pour l’égalité des sexes, je vous conseille les livres de la maison d’édition Talents Hauts.

Ici les filles affrontent des dragons, les pages roses et bleues des catalogues de jouets se mélangent, les garçons rêvent de poupées…

Dans le livre que nous avons : Moi, mon papa… de Julie Salzmann et Annejulie, plusieurs enfants expliquent le métier de leur père. Un métier passionnant mais qui leur laisse peu de temps à consacrer à leurs enfants. Alors qu’un enfant ne sait pas quel est le métier de son père, il sait juste qu’il est présent pour lui donner à manger, le bain, jouer avec lui et lui raconter des histoires.

9782012250307.jpg

61mDljHRGAL._SL500_AA300_.jpg

dinette-dans-le-tractopelle.jpgauguste.jpg

Moi-mon-papa.gif

Pour aller plus loin, consultez le site de l’association Adéquations qui a publié un livret de Littérature de jeunesse non sexiste avec une sélection de livres pour tous les âges.

Cette semaine sur les autres blogs :

Les commentaires sont fermés.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :